co2 top

voiture

Air & Climat

Qualit'Air

Publications

 qualitair2016

 btn pub

Mise en œuvre
Qualit'Air

La Fondation a d’abord identifié un certain nombre d’actions à mener dans ce secteur, en l’occurrence :

• L’amélioration de la qualité du combustible ;

• La formation des agents de contrôle et des garagistes ;

• Un contrôle plus sérieux des véhicules dans les centres de visite technique, et incitation de ces derniers à se doter d’un matériel adéquat ;

• La sensibilisation la plus large possible des citoyens et plus particulièrement des chauffeurs ;

• L’incitation à l’utilisation de nouveaux types de combustible.

En termes de sensibilisation, la Fondation a réalisé une étude globale, celle-ci comprend:

• des informations pertinentes sur la pollution atmosphérique et ses impacts sur la santé et l’environnement ;

• des recommandations pour diminuer les nuisances dues à ce type de gaz. Ces documents ont été élaborés à l’intention des automobilistes, des garagistes et des associations de la société civile.

Aussi, un programme de sensibilisation destiné aux jeunes et aux écoliers, a été mis en place en partenariat avec le département de l’Education Nationale et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui a inscrit le projet « Qualit’Air », dans son programme sur les changements climatiques.

La pollution de l’air étant multifactorielle, il convenait de mettre en place un plan global, d’où l’adoption par le Comité National d’une série de mesures urgentes, à savoir:

• L’amélioration de la qualité du carburant .

• Lancement d’une campagne de contrôle à blanc des gaz d’échappement

• Lancement d’une campagne médiatique pour la lutte contre la pollution de l’air

• Acquisition de stations de mesures de la qualité de l’air en vue de leurs implantations dans les principales agglomérations du Royaume du Maroc.


Etude Eco- Epidémiologique

Afin de renforcer ces mesures , Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa a présidé le 4 Janvier 2009, la signature d'un Protocole entre la Fondation et le Ministère de la Santé pour le lancement d'une étude Eco-Epidémiologique sur la qualité de l'air dans la région de Casablanca dans l'objectif de mettre en place un dispositif de surveillance éco-épidémiologique régional destiné à mieux protéger la population contre les risques sanitaires environnementaux. Ce dispositif devra constituer un outil important d'aide à la décision pour tous les acteurs locaux dans la gestion de la qualité de l'air.

L'étude ainsi lancée vers fin 2011 dans l'ensemble du territoire du Grand Casablanca a concerné près de 34% de la population locale.

Aussi, une formation a été dispensée en 2011 au profit de 200 professionnels de santé au niveau des établissements de soins de bases et des hôpitaux.

 

C’est votre 1ere Visite ?