co2 top

voiture

Quoi de neuf?

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech le 7è congrès Mondial de l'Education à l'Environnement (WEEC2013)

sar congres_weec

Le Congrès Mondial pour l'Education Environnementale a été déclaré ouvert dimanche 9 juin à 17 heures, lors d'une cérémonie présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa. Avec plus de 1800 participants, un record en guise d'anniversaire pour ses dix ans, il a fait plus que le plein.

Le World Environmental Education Congress 2013 (WEEC 2013) a ouvert ses portes ce dimanche 9 juin, lors d'une cérémonie a Marrakech, présidée par SAR La princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement. Elle a, à cette occasion, donne lecture d'un message de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, destine a tous les participants a ce Congres auquel Sa Majeste le Roi a place sous son haut patronage, manifestant ainsi tout l'intérêt qu'il porte à l'environnement et l'éducation des jeunes au développement durable.

« Le Royaume du Maroc a pleinement conscience qu'une croissance économique forte et soutenue, couplée à un développement social équilibré, nécessite l'adoption d'une politique volontariste de protection de l'environnement. Une politique qui s'appuie sur la mobilisation des énergies et la concentration de tous les efforts nationaux pour assurer un développement durable où les dimensions économique et écologique vont de pair, » a rappelé le souverain. Le WEEC 2013 est donc l'occasion de « mettre en relief le rôle de l'éducation et de la sensibilisation dans la réalisation du développement durable », le souverain a-t-il transmis dans son message.

« Il ne peut y avoir de durabilité de l'éducation sans éducation à l'environnement, qui doit être au cœur de la stratégie », a appuyé Mme Irina Bokova, directrice générale de l'UNESCO, dans son allocution, appuyant l'impératif de renforcer le système éducatif, de promouvoir la formation des enseignants et la réforme des curricula, vulgariser l'éducation aux valeurs et aux compétences liées à la durabilité.

Un point de vue partagé et redéveloppé par le directeur général de l'ISESCO, M. Abdulaziz Othman Al Twaijiri, rappelant à nouveau le rôle de l'éducation à l'environnement dans le développement des sociétés, l'amélioration des niveaux de vie des populations, et la réduction des disparités entre les villes et les campagnes. « La protection de l'environnement demeure une entreprise délicate qui repose sur trois éléments à savoir : l'éducation, la culture et la loi », a-t-il souligné dans son allocution.

Achim Steiner, directeur général du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), exprimait lui aussi l'importance de l'éducation à l'environnement, notamment des plus jeunes. « Il suffit de voir la lueur dans le regard d'un enfant qui plante un arbre », disait-il. Cette lueur, Jan Eriksen la connaît bien, lui qui préside la Fondation Education à l'Environnement (FEE) qui développe de nombreux programmes, dont certains sont repris au Maroc par la Fondation Mohammed VI pour la Protection à l'Environnement, comme les Jeunes Reporters pour l'Environnement, le Pavillon Bleu pour les plages propres, Clé verte, et dont il a loué le rôle de pionnier.

« Bon travail ! » a souhaité Irina Bokova, secrétaire général de l'Unesco aux participant aux plus de 1500 congressistes, un record, venus du monde entier pour échanger leurs expériences sur l'éducation à l'environnement et les meilleurs moyens de sensibiliser les populations à ces enjeux cruciaux. « Lors l'on se rencontre face à face, on ne met pas seulement en commun des idées ou des recherches scientifiques, mais on partage aussi les énergies : se rencontrer concentre les énergies, augmente les énergies », a expliqué Mario Salomon, secrétaire général du réseau WEEC, et maître de cérémonie avec la Fondation.

« Nous devons augmenter les occasions de rencontre et de débat. Nous devons échanger les expériences, nous coordonner : institutions publiques, internationales, nationales et locales, société civile, entreprises, forces actives dans leur diversité, dans le public et dans le privé. Cet effort doit contribuer au progrès des méthodologies, à l'enrichissement et à la diffusion des outils pédagogiques, à l'amélioration des structures », disait Mario Salomon. C'est tout le programme du WEEC 2013.

Onglet weec2013

Bilan weec2013
www.weec2013.org

 

C’est votre 1ere Visite ?