Tous pour l'Environnement

Air et Climat

Qualit’air
Le programme Qualit’air s’atèle depuis 2002 à améliorer la qualité de l’air au Maroc et de limiter son impact sur la santé.
Pour un air plus pur et une planète préservée
Le programme Qualit’air s’est intéressé dès 2002 à la pollution de l’air dans les grandes villes. Son action a visé à améliorer la qualité des carburants pour les rendre moins nocifs en réduisant le taux de soufre et à mettre en place le contrôle des véhicules pour diminuer les gaz d’échappement.

Un réseau national de 31 stations de mesure de la qualité de l’air a ensuite été développé puis confié à la Météorologie nationale.

Enfin, une étude écoépidémiologique de grande envergure a été lancée en 2009 pour le grand Casablanca et achevée en 2015. En modélisant les risques de pollution pour la santé, à partir des données du réseau de surveillance de la qualité de l’air et des données de santé recueillies, elle prélude à un dispositif de veille sanitaire dans les villes du Maroc. Elle permettra d’y déclencher des alertes pollution.

Air et Climat

Qualit’air

Les Objectifs

  • Introduction
  • Mise en oeuvre
  • Réalisations
Le programme Qualit’air a pour objectifs de :
Améliorer la qualité de l’air
Mettre en place une veille sanitaire nationale pour
la pollution
Mettre en place un système de veille sanitaire pour la pollution de l’air dans les grandes villes
Mettre en place un réseau de stations de surveillance de la qualité de l’air
Réduire les facteurs de pollution de l’air (carburants, état des véhicules)

Mise En Oeuvre

La Fondation a adopté une démarche concertée et partagée avec les autorités administratives, pour mettre en place un modèle de gouvernance pour la qualité de l’air et la protection de la santé.
Amélioration des carburants et de l’état du parc automobile.
Mise en place d’un réseau de 31 stations de
surveillance de la qualité de l’air.
Lancement d’une étude écoépidémiologique pilote sur le grand Casablanca.
Mise en place d’un dispositif sanitaire pilote pour les villes du Maroc.

Réalisations

68 000

Véhicules contrôlés

31

Stations de mesure de la qualité de l’air

10 000

Informations sanitaires récoltées et analysées.